« La perspective de pouvoir, un jour, s’affranchir des générateurs diesel au profit d’une énergie fiable et propre ne présente que des avantages »

Entretien avec Eric Vigor, Directeur du Pôle Support et Opérations, membre du Directoire
Société Générale Algérie

Depuis sa création, Société Générale Algérie, fidèle aux valeurs du Groupe Société Générale, a toujours considéré la Responsabilité Sociétale des Entreprises, la RSE, comme une exigence. En plus d’être le Partenaire Officiel de la Fédération Algérienne Handisport, depuis 2011, elle s’est engagée à promouvoir un développement durable, attentif aux enjeux environnementaux, sociaux et éthiques. Dans ce contexte, le groupe s’est intéressé au secteur des énergies renouvelables, notamment du solaire.
Entretien avec Eric Vigor, Directeur du Pôle Support et Opérations et Membre du Directoire de Société Générale Algérie, qui a été à l’initiative de la première agence fonctionnant à l’énergie solaire photovoltaïque, en Algérie, inaugurée, il y a un an, à Ghardaïa.

Qu’est-ce qui vous a amené à concevoir une agence solaire ?
Nous avions la double volonté d’expérimenter une nouvelle technologie et de nous engager vers des productions moins émettrices de CO2, car l’électricité algérienne provient essentiellement du gaz. Et bien sûr d’exploiter cette richesse naturelle de l’Algérie qu’est le soleil. Avant que je n’arrive en poste, la question s’était déjà posée ailleurs sur le continent africain. Société Générale est une banque très présente en Afrique et il y a donc beaucoup d’endroits où nous essayons d’utiliser le potentiel solaire. Le Groupe s’était déjà penché sur la question au Burkina Faso, où ont été installés des distributeurs automatiques de billets. Aussi, au Ghana, des ombrières solaires ont été mises en place pour alimenter l’immeuble. Nous avions l’idée en tête de créer une agence solaire en Algérie. Nous avons rencontré Sungy qui prospectait justement des banques pour réaliser ce type de projets. Comme nous sommes rapides sur les prises de décision, nous sommes passés très vite du projet à sa concrétisation !

Pourquoi précisément à Ghardaïa ?
En général, les locaux que nous louons pour nos agences sont en rez-de-chaussée et il est rare qu’ils offrent un accès en terrasse. Or, pour pouvoir produire de l’électricité solaire, il nous fallait avant tout un espace suffisamment large pour y installer des panneaux photovoltaïques en nombre suffisant. L’agence de Ghardaïa, installée dans un petit immeuble, présentait l’avantage de disposer d’une terrasse de 120 mètres carrés, en plus d’être dans une zone à fort potentiel solaire, au cœur d’une ville éco-responsable…

Quelle solution solaire vous a proposé Sungy ?
Sungy
nous a proposé une solution de couplage entre l’électricité produite par les panneaux et celle du réseau public de Sonelgaz (Société Algérienne d’Electricité et de Gaz). C’est extrêmement intéressant pour nous. Avec la surface de 120 mètres carrés, complétée par une surface de panneaux en façade, nous couvrons tous les besoins vitaux de l’agence dans la journée, mais aussi la nuit en utilisant l’électricité stockée dans des batteries. Ce système permet, en cas de coupures, même brèves, de ré-alimenter instantanément tous les appareils qui en ont besoin. Quand je parle de besoins vitaux, je parle du système informatique, du système d’éclairage, de la climatisation de la salle technique, de tout le système de vidéo-surveillance, et aussi de l’air conditionné dans le hall d’accueil. En cas de problème, nous pouvons couvrir tous ces besoins qui sont essentiels pour la continuité du travail d’une banque. Si nous avions eu plus de place pour des panneaux solaires, nous aurions pu aller vers plus d’autonomie. Notre ambition est de faire, un jour, une agence à
100 %...

Quels sont les avantages d’une agence solaire ?
Depuis que nous avons mis en place le système, nous n’avons jamais eu besoin de remettre en marche le générateur électrique, prévu jusqu’alors pour faire face aux possibles coupures d’électricité. Société Générale Algérie a des groupes électrogènes dans toutes ses agences. Mais un groupe électrogène, c’est polluant en plus d’être bruyant et parfois nauséabond. La perspective de pouvoir, un jour, s’en affranchir au profit d’une énergie fiable et propre ne présente que des avantages. Nous attendons d’évaluer encore quelque temps la fiabilité du solaire avant de sauter le pas.

Cela vous a-t-il aussi été bénéfique en termes d’image ?
Ah que oui ! L’installation de l’agence solaire de Ghardaïa a suscité beaucoup d’intérêt auprès de la population, comme de notre clientèle. Au début des travaux, les gens sont venus pour savoir comment tout cela allait fonctionner. Nous avons eu l’idée de créer un espace juste devant l’agence pour l’expliquer. Cette démarche a créé un « lien » spécial avec la population. Il y a eu un vrai retentissement au niveau du public, qui du coup, s’est intéressé à toutes les initiatives de Société Générale Algérie en matière de RSE, que nous vous invitons à découvrir sur notre site https://societegenerale.dz/fr/. Nous avons d’ailleurs installé, à l’intérieur de l’agence, un tableau qui indique, au quotidien, les réductions d’émissions de CO2 et je peux vous assurer que le tableau est consulté régulièrement ! Et puis, en interne, les autres filiales de Société Générale, ont pu découvrir ce que nous avions mis en place. L’équipe qui a travaillé sur le projet de Ghardaïa a d’ailleurs gagné un concours organisé à l’échelle mondiale par le Groupe sur le thème de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Une vraie fierté !

Quels avantages financiers avez-vous retiré d’un an d’exploitation ?
C’est intéressant dans la durée si on commence à prendre en compte tous les paramètres, notamment le coût du groupe électrogène et de son entretien. Mais franchement, ce n’est pas ce critère qui nous a guidé au départ.

Que vous ont apportés le suivi et le monitoring de Sungy ?
Le suivi nous a surtout permis d’apprendre, car, soyons francs, nous ne connaissions pas grand-chose du solaire. Nous avons découvert concrètement que la production solaire peut être tantôt haute, tantôt basse, et dépend de beaucoup de paramètres, allant de la poussière sur les panneaux à la bonne inclinaison de ces derniers. Mais, dans le même temps, nous avons compris comment nous pouvions adapter notre consommation d’électricité à ces flux de production et réaliser ainsi des économies. Sungy a mis à notre disposition un logiciel de reporting et nous transmet tous les mois ses synthèses de données. Cela nous permet d’apprendre et de comprendre les cycles. Il était important pour nous de vivre un an complet. Il vient de se terminer, place maintenant à l’analyse et à la compréhension des data que nous avons pu récolter, avant de nous lancer dans d’autre projets d’agences solaires.

Vous avez déjà des idées ?
Oui, à Hassi Messaoud notamment, où nous avons ouvert une agence, l’automne dernier et qui dispose d’une terrasse beaucoup plus importante que celle de Ghardaia. Dans cette agence, on pourra ambitionner d’être 100 % solaire. Nous ne savons pas encore si c’est possible, et c’est là aussi que Sungy va nous apporter encore une fois sa valeur ajoutée.

De quelle nature ?
Sa valeur ajoutée de pré-études et de design de projet, en effectuant une analyse complète du dispositif, de ce qu’il est possible de faire ou de ne pas faire. En cela, Sungy nous est précieux.

Plus d'informations : https://societegenerale.dz/fr/


Quelle a été la valeur ajoutée de Sungy pour la SGA ?

Eric Vigor, Directeur du Pôle Support et Opérations qui a été à l’initiative de la première agence fonctionnant à l’énergie solaire photovoltaïque, en Algérie, inaugurée, il y a un an, à Ghardaïa répond à cette question.

Pourquoi les banques se mettent-elles au solaire ?

Les banques ont un besoin impératif de continuité électrique. Elles ne peuvent pas se permettre de "shut down" sur ces systèmes vitaux comme le système informatique et le système d'éclairage de l'agence. Les solutions solaires de Sungy permettent justement de les éviter...

Contactez-nous !

Que vous soyez un industriel ou un banquier, une collectivité locale, un exploitant agricole, un éleveur ou tout simplement un particulier, nous avons la bonne solution. Exposez-nous votre problème énergétique. Notre équipe d'experts se tient à votre écoute.